Le fin des vacances approche mais je voulais écrire cet article pour vous parler de mes vacances Polonaise (et Ukrainiennes dans un article a venir).

Alors on se dit, c’est l’été, je veux partir au soleil alors je vais ou ? L’Espagne avec ses grandes plages bourrées de touristes… La côte d’Azur, ou le moindre café coute une petite fortune… Arrive le moment ou l’on se dit pourquoi je n’essaierai pas un pays ou peu de monde (entendez touristes) vont.

Je vais sur le comparateur de prix (pendant mes heures de boulot comme tout le monde) et je me lance dans la recherche d’un billet aller / retour Paris – Cracovie en plein mois de juillet. Et là, surprise, le billet coute une centaine d’euros.

Je réserve et c’est parti pour la Pologne ! La recherche de logement se fait sur Airbnb et je réserve ce logement à 45€ la nuit. On est loin des prix de Barcelone, avec bien souvent des logements dans un état douteux.

L’appart est vraiment très propre et totalement équipé, aussi bien pour cuisiner que pour faire ses lessives. La rue est très calme et le quartier est vraiment central (ancien quartier juif). Bref, rien à redire.

Appartement : https://www.airbnb.fr/rooms/193621

Le temps de poser nos valises et c’est parti pour un petit tour de la ville. La première chose que je remarque c’est que le temps est magnifique contrairement à ce que je pouvais penser. On a eu quasiment 25 degrés tous les jours et jamais aucune pluie ! Ambiance vacances assurée.

La ville est vraiment très belle et regorge de petits restaurants avec des prix vraiment attractifs. Par exemple sur la place main square ci-dessous on a payé nos deux petits déjeuner moins de 15 euros. Qui a dit que l’Espagne n’était pas cher ? Et je ne vous parle même pas des sorties et du prix des cocktails…

Ensuite, nous décidons de partir à la découverte des attractions / piège à touristes. Le premier que nous faisons sont les Mines de Sel de Wieliczka.

Depuis le XIIIe siècle, Wieliczka exploite son gisement de sel gemme souterrain sur 9 niveaux et 300 km de galeries. C’est la plus ancienne mine de sel d’Europe encore exploitée à ce jour. Elle abrite aujourd’hui un centre de conférences de plus de 1000 places permettant d’organiser des spectacles et des compétitions sportives à 125 m sous terre et un musée. Enfin, à plus de 200 m sous terre se trouve un sanatorium. Le musée se trouve a 135 mètres de profondeur, des visites sont organisées toute l’année.

La visite est vraiment intéressante et l’atmosphère très particulière. Juste une remarque concevant la marche et les escaliers. Si vous êtes du genre à pas aimer bouger, oubliez les mines de sels…

Pour finir, quand on est à Cracovie, le passage obligé pour le devoir de mémoire c’est Auschwitz. J’étais pas très motivé à l’idée de visiter le site mais j’avoue qu’on en ressort avec un sentiment assez particulier. Un sentiment mélangeant tristesse, révolte et incompréhension. Ames sensible s’abstenir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
Entrer votre nom ici